Chorale et correspondants français derrière l’orchestre de Mr Jacobs

10 ans d’amitié franco-allemande !

L’échange entre le Karlsgymnasium et le collège Jeanne d’Arc de Dourdan s’est fêté par un spectacle-de la musique et des acrobaties.

Chantant les chansons françaises et « Auf uns » : la chorale et les correspondants français derrière l’orchestre de Mr Jacobs.

Bad Reichenhall : Pendant la fête de l’échange avec Dourdan, les professeurs et les élèves se sont rendu compte à quel point le temps passe vite : en 2008, la professeure française KatharinaSchröpfer et celle du Karlsgymnasium Brigitte Janochka ont lancé le projet de faire un échange annuel entre le collège Jeanne d’Arc de Dourdan et le Karlsgymnasium. Cette fois-ci, 22 élèves – accompagnés par les professeurs Yasmin Woski et Günther Kessler – ont appris à connaitre la vie scolaire et familiale à Dourdan. Ils se réjouissent aussi d’avoir découvert Paris. Ils sont heureux d’avoir vu les lieux célèbres de la capitale de la France. Directement après cette semaine en France a eu lieu la visite des français au Karlsgymnasium, où, le dernier jour, ils ont participé dans la Aula à une fête franco-allemande avec de la musique et des acrobaties. Le directeur Dr Reinhard Bochter a remercié tout le monde pour la réussite de cet échange au fil des années, et se réjouit de la fiabilité des correspondants. Les enseignants responsables lui font un joli cadeau avec cet échange ! Günther Kessler a dit qu’il n’avait pas vu ces deux semaines passer et, avec sa collègue Yasmin Woski,a chaudement remercié tout le monde. Il était important pour la franco-allemande KatharinaSchröpfer que chacun s’implique « cœur et âme » dans l’échange pour que celui-ci soit une réussite.

Les jeunes filles du groupe d’acrosport du Karlsgymnasium nous ont montré un ambitieux spectacle et une bonne maîtrise de l’équilibre.

Sous la direction de Uwe Jacobs, qui accompagnait au piano, chantait la chorale et les chanteurs de l’école partenaire – ainsi qu’un petit orchestre : deux chansons du film « Les Choristes ». Ensuite, ils se sont demandé avec la chanson d’Andreas Burani : « Werfriert uns diesen Moment ein ? », en français « Qui gèlera ce moment pour nous ? ». Chacun a souhaité à cette fête que le temps s’arrête. Mais la chorale a chanté « EinHochaufdas, was vor uns liegt », en français « Un toast à ce qui se trouve devant nous », donc ce qui suivra de merveilleux souvenirs, des expériences inoubliables et la naissance d’une amitié.

Les parents ont pris soin de préparer un buffet varié, c’était une bonne chose. Et les élèves se sont bien amusés avec de la musique disco, et tout le monde a dansé de manière hilarante.

 

Traduit par MARCHAND Zélie classe de 3e

Les commentaires sont fermés.